Woman of the Month

Ramona Russell Founder Uptown Liz, Ladybrille Magazine Woman of the Month!

RamonaFall has arrived in California and simultaneously “Think pink!” & “Save the ta-tas!” echoes nationally through the air! Many have campaigned their part, but let’s meet a true champion of the cause that has fully devoted her life to raising awareness for breast cancer. Introducing October 2009’s Ladybrille Magazine Woman of the Month, Ramona Russell.

Ramona lives and breathes her company, Uptown Liz, because for her, it’s more than just a business. It is really “retail philantrophy.” Let’s just say amidst the cheesy retail attempts to label something “charitable,” Uptown Liz brings consumers quality goods that really do “give back” to the cause. It is definitely a win-win situation all around.

Ladybrillemag.com caught up with this remarkable woman to discuss her life, her business, how she stepped into the role of a breast cancer advocate and what she is doing to help further the breast cancer awareness cause, among many other charities and disease awareness organizations. Keep reading, be inspired, check out www.uptownliz.com and join the cause!

LADYBRILLmag.com: Paul Newman said it best – “I don’t think that there’s anything exceptional or noble in being philanthropic. It’s the other attitude that confuses me.” Please share with us the concept behind what you call “Retail Philanthropy.”
Ramona Russell:
How fitting you used this quote. It is one of my favorites – from one of my favorite people – and I have it on my marketing Web site.

The concept of retail philanthropy is using product to benefit charity. Uptown Liz promotes companies whose products benefit charitable organizations in hopes that more consumers will “shop for a cause,” which will encourage more companies to donate.

LADYBRILLEmag.com: Uptown Liz was founded in honor of your sister Elizabeth Ann Overturf. Can you share a little bit about her story/battle with breast cancer, her dreams and why you began this company?
Ramona Russell:
Liz found a lump in her breast at 23 years old and her doctor told her there was no chance of it being cancer and not to worry. A few years later she started having soreness and pain in her back, neck, and ribs but thought nothing of it until one day she got up from bed and could no longer walk. After multiple tests, a bone scan was done and the doctors discovered she had cancer on numerous bones…a terminal diagnosis of stage 4 metastatic breast cancer soon followed – she was 26 years old at the time. She died at 28 after a long and painful battle.

Liz had hopes and dreams, not so different from most people. She wanted to finish college, own a home, but most of all she wanted to be married with children. She was beautiful, generous and brilliant. She loved to cook and could answer almost every question on “Jeopardy”. Her laser sharp sense of humor and impersonations made everyone laugh until they cried.

Liz was also a fashionista; she loved clothes, handbags, shoes, jewelry and perfume. One of her dreams was to own a clothing boutique. Because this was one of many dreams cut short for Liz, I decided to create Uptown Liz and launch it on what would have been her thirtieth birthday, July 17, 2007.

LADYBRILLEmag.com: Do you love to shop as much as your sister did? Who are your favorite designers or brands?
Ramona Russell:
I do like to shop, but not as much as Liz did; I’m not quite the fashionista she was. My favorite places to shop are Nordstrom, J.Crew and Banana Republic. My favorite designers/brands are Juicy Couture, BCBG, Michael Stars, Paige and J Brand.

LADYBRILLEmag.com: You not only founded Uptown Liz, but also Type A Solutions (Public Relations and Marketing company). What has been your biggest challenge in balancing two successful businesses?
Ramona Russell:
I am not really balancing two businesses at this time. As soon as I launched Uptown Liz, it took off faster than I imagined, which forced me to put most of my time into it. I stopped taking marketing/PR clients and focused solely on Uptown Liz.

The biggest challenge for me is learning where to put my time and focus on what part of the business. There always seems to be several things that all need to be done at once (and that are equally important).

LADYBRILLEmag.com: No matter how successful, we all have days of defeat, so how do you keep going amidst those times?
Ramona Russell:
I definitely have my bad days about the business. Despite its success, I have my doubts that the business will succeed to the level I want it to. Sometimes those bad days (or doubts) lead to new ideas on how to solve something, and other times I just let myself have the bad days and move on.

LADYBRILLEmag.com: For our readers that are walking through cancer with loved ones, can you share something you’ve experienced regarding the everyday care and holding on to hope during their battles?
Ramona Russell:
I will speak to what it is like to be a close family member of someone battling a very, painful and terminal cancer. Since my sister was diagnosed terminal from the beginning (after being misdiagnosed at 23) – and was in so much pain – it was hard to have hope. It was two and half years of (mostly) bad news, hospital stays, chemo, radiation, etc. Despite that, you still find yourself hoping for a miracle; I think it’s human nature. And when you are at the end of it, there is nothing that feels more empty, sad or lost. It’s a great feeling of despair.

I knew from the beginning (without a doubt) that I would do whatever it took to help my sister. I knew our time was limited, and I wanted to be able to look back and know I was there for her.

LADYBRILLEmag.com: Any special message to breast cancer survivors and their families this special month of October?
Ramona Russell:
My message would be to put your health first, because without it, you have nothing. Part of my goal with Uptown Liz is to encourage people to be their own health advocate. If you know something is “off”, keep digging until you find the answers. Just because someone is a health care professional doesn’t mean they are right 100% of the time. You are in charge of your body and no one else will take it as seriously as you will.

~Interview Camille Wall

**************************************

A présent, vous connaissez déjà son Mois du cancer du sein. En effet, il a été difficile à manquer de certaines campagnes vraiment bruyants axée sur la vente dite «de bienfaisance» d’articles de mode, sous le couvert de “Think Pink!” Ou “Enregistrer le ta-tas!” Ce mois-ci sur Ladybrillemag.com, nous vous retirer de le bruit et le lieu vous, au lieu, en face d’un vrai champion de la cause – une femme qui a entièrement consacré sa vie à la sensibilisation pour le cancer du sein. Présentant Octobre 2009’s Ladybrille Woman of the Month, Ramona Russell.

Ramona vit et respire sa compagnie, Uptown Liz, parce que pour elle, c’est plus qu’une simple entreprise. Il est vraiment “Philantrophy de détail.” Disons juste au milieu de la cheesy tentatives de détail pour qualifier quelque chose de «bienfaisance», Uptown Liz introduit les marchandises de qualité aux consommateurs qui doivent véritablement «redonner» à la cause. Il est définitivement une situation gagnant-gagnant tout autour.

Ladybrillemag.com rattrapé avec cette femme remarquable pour discuter de sa vie, son entreprise, comment elle monta dans le rôle d’un avocat cancer du sein et ce qu’elle fait pour aider davantage la cause du cancer du sein prise de conscience, parmi beaucoup d’autres organismes de bienfaisance et d’organismes de sensibilisation aux maladies . Continuez à lire, s’inspirer, consultez www.uptownliz.com et rejoignez la cause!

LADYBRILLmag.com: Paul Newman a dit le mieux – “Je ne pense pas qu’il n’y a rien d’exceptionnel et de noble dans l’être philanthropique. C’est l’attitude des autres qui me confond. S’il vous plaît de partager avec nous le concept derrière ce que vous appelez “Retail philanthropie.”
Ramona Russell:
Comment montage que vous avez utilisé cette citation. Il est un de mes favoris – d’un de mes préférés des gens – et je l’ai sur mon site web-marketing.

Le concept de la philanthropie de détail est l’utilisation du produit de bénéficier de charité. Uptown Liz encourage les sociétés dont les produits bénéficient les organismes de bienfaisance dans l’espoir que les consommateurs seront plus “Magasiner pour une cause», qui incitera les entreprises à faire un don.

LADYBRILLEmag.com: Uptown Liz a été fondée en l’honneur de ta sœur, Elizabeth Ann Overturf. Pouvez-vous partager un peu de son histoire / bataille contre le cancer du sein, ses rêves et pourquoi vous avez commencé cette entreprise?
Ramona Russell:
Liz trouvé une boule dans la poitrine à 23 ans et son médecin lui a dit qu’il n’avait aucune chance de celui-ci étant le cancer et ne pas s’inquiéter. Quelques années plus tard elle a commencé à avoir des douleurs et des douleurs dans le dos, le cou et les côtes, mais n’y pensais pas jusqu’à ce qu’un jour elle se leva de son lit et ne pouvait plus marcher. Après plusieurs tests, une scintigraphie osseuse a été fait et les médecins ont découvert qu’elle avait un cancer sur de nombreux ossements … un diagnostic administration de l’étape 4 Cancer du sein métastatique, bientôt suivi – elle avait 26 ans à l’époque. Elle est morte à 28 après un combat long et douloureux.

Liz avait de grands espoirs et de rêves, pas si différente de la plupart des gens. Elle avait envie de terminer des études universitaires, posséder une maison, mais la plupart de tout ce qu’elle voulait se marier avec des enfants. Elle était belle, généreuse et brillante. Elle aimait faire la cuisine et pourrait répondre à presque toutes les questions sur «Jeopardy». Son sens aigu de l’humour au laser et des imitations fait rire tout le monde aux larmes.

Liz était aussi un fashionista, elle aimait les vêtements, sacs, chaussures, bijoux et parfums. Un de ses rêves était de posséder une boutique de vêtements. Parce que ce fut l’un des nombreux rêves raccourci pour Liz, j’ai décidé de créer Uptown Liz et lancez-le sur ce qui aurait été son trentième anniversaire, Juillet 17, 2007.

LADYBRILLEmag.com: Aimez-vous la boutique d’autant que votre sœur a fait? Qui sont vos créateurs préférés ou marques?
Ramona Russell:
J’aime faire les magasins, mais pas autant que Liz a fait; je ne suis pas tout à fait la fashionista qu’elle était. Mes endroits préférés sont la boutique de Nordstrom, J. Crew et Banana Republic. Mes designers favoris / marques Juicy Couture, BCBG, Michael Stars, Paige et J Brand.

LADYBRILLEmag.com: Tu n’a pas seulement fondé Uptown Liz, mais aussi des solutions de type A (relations publiques et du marketing en entreprise). Quelle a été votre plus grand défi de concilier deux activités couronnées de succès?
Ramona Russell:
Je ne suis pas vraiment d’équilibrage de deux entreprises en ce moment. Dès que j’ai lancé Uptown Liz, il a décollé plus vite que je l’imaginais, ce qui m’a forcé à mettre la plupart de mon temps dans lui. J’ai cessé de prendre de marketing / PR clients et axé uniquement sur Uptown Liz.

Le plus grand défi pour moi est d’apprendre où mettre mon temps et de se concentrer sur quelle partie de l’entreprise. Il semble toujours y avoir plusieurs choses qui ont tous besoin d’être fait à la fois (et qui sont tout aussi importants).

LADYBRILLEmag.com: Indépendamment de la réussite, nous avons tous des jours de défaite, alors comment pouvez-vous continuer tout au milieu de ces moments?
Ramona Russell:
J’ai certainement mes mauvais jours sur l’entreprise. Malgré son succès, j’ai des doutes que l’entreprise va succéder à l’échelon je le souhaite. Parfois, ces mauvais jours (ou des doutes) conduisent à de nouvelles idées sur la façon de résoudre quelque chose, et d’autres fois j’ai laissé moi-même les mauvais jours et de circuler.

LADYBRILLEmag.com: Pour nos lecteurs qui marchent à travers le cancer avec vos proches, pouvez-vous partager quelque chose que vous avez vécu au sujet des soins quotidiens et la tenue à l’espoir au cours de leurs batailles?
Ramona Russell:
Je vais parler de ce que c’est que d’être un membre de la famille proche d’une personne aux prises une très, douloureux et le cancer terminal. Depuis que ma sœur a été diagnostiquée administration depuis le début (après avoir été diagnostiqué à 23) – et a été tellement mal – il a été difficile d’avoir espoir. Il était deux ans et demi de (principalement) de mauvaises nouvelles, séjours à l’hôpital, chimio, radiothérapie, etc Malgré cela, vous vous trouvez toujours l’espoir d’un miracle, je pense que c’est la nature humaine. Et quand vous êtes à la fin de celui-ci, il n’ya rien qui se sent encore plus vide, triste ou perdu. C’est un grand sentiment de désespoir.

Je savais dès le début (sans doute) que je ferais tout ce qu’il fallait pour aider ma soeur. Je savais que notre temps était limité, et je voulais être capable de regarder en arrière et de savoir que j’étais là pour elle.

LADYBRILLEmag.com: Un message spécial pour les survivantes du cancer du sein et leurs familles de ce mois spécial d’Octobre?
Ramona Russell:
Mon message serait de mettre votre santé en premier, car sans elle, vous n’avez rien. Une partie de mon objectif avec Uptown Liz est d’encourager les gens à être leur avocat propre santé. Si vous savez quelque chose est “off”, Continuer à creuser jusqu’à ce que vous trouver les réponses. Tout simplement parce que quelqu’un est un professionnel des soins de santé ne signifie pas qu’ils ont raison à 100% du temps. Vous êtes en charge de votre corps et personne d’autre va le prendre autant au sérieux que vous voulez.
~ Interview Camille Wall

Ladybrille Woman

A running feature for 12 years on Ladybrille.com, The ‘Ladybrille Woman of the Month’ celebrates women in business and leadership, who empower themselves and others through their contributions and actions in their local and international communities. In 2014, the feature expanded to include a podcast show. If you would like to nominate a woman to be celebrated, please email editor@ladybrille.com.

You may also like...

1 Comment

  1. […] Read the original post:  Ramona Rusell Founder Uptown Liz, Ladybrille Magazine Woman of the … […]

Comments are closed.